Langue et culture

Ces blessures d'orient...

Les blessures d’Orient ont pour maitre mot le genocide armenien qui a fait plus d’un million de victimes. Mais ces blessures c’est aussi chacun des problèmes que connaissent aujourd’hui la Turquie, l’Iran et les autres villes dans la zone de l’Euphrate. Parler des blessures d’orient c’est évoquer une population qui a connu bien des tourments en partant du sud de l’Irak, en passant par Babylone mais aussi au niveau des villes plus ou moins récentes comme Bagdad, Mossoul, Ninive et en allant jusqu’en Syrie pour ne citer que celles là. Ces villes qui sont bien sûre des villes d’orient connaissent des souffrances depuis bien des siècles déjà même si aujourd’hui on a l’impression que leurs souffrances sont récentes. Les principales souffrances que connaissent ces villes sont des guerres, des révoltes qui s’accompagnent de pillage et qui aboutit à un chao assez indescriptible.

Des blessures territoriales

Pour être une région datant de l’antiquité, l’orient a longtemps été blessé du point de vue territorial. Et aussi vrai que des peuples venus d’ailleurs s’adonnaient sans gêne au pillage des trésors de l’antiquité, les populations elle-même détruisaient ce qu’elles avaient pour patrimoine culturel et historique à leur propre profit. Et pour ce qui est de ces blessures territoriales, on observe jusqu’à aujourd’hui et ce depuis le dix neuvième siècle des gens qui pillent afin de revendre aux riches exploitants venus d’ailleurs. C’est ainsi qu’à travers le monde on trouve de nombreux musées qui regorgent des trésors de cette terre. Cependant les blessures d’orient ne sont pas que territoriales, elles sont aussi humaines car aux travers des siècles, hommes, femmes et enfants ont énormément souffert en Orient.

Des blessures humaines

Depuis plus de dix ans déjà l’Orient connait de nombreuses guerres qui occasionnent le massacre d’innocents, hommes, femmes et enfants y passent laissant les leurs dans des traumatismes et il n y a rien de plus douloureux que ça. Ces blessures humaines sont souvent dues aux religions avec la naissance des courants religieux, notamment islamiques, qui tendent à établir la primauté de leur courant. Ensuite il ya eu en 1915, le sommet des blessures humaines qui a eu pour origine l’assassinat de six cent notaire arméniens.

Les publications similaires de "Culture orientale"

  1. 16 Avril 2017Les chiffres arabes et leur histoire785 visites